home.jpg

Concept 360° : l’école vaudoise en marche vers l’inclusion

concept360

 

Dans le canton de Vaud, l’émergence de problématiques relatives à l’intégration des élèves à besoins particuliers, la mise en œuvre de la loi sur la pédagogie spécialisée (LPS, 2015) et la volonté du Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC) de promouvoir l’égalité des chances pour l’ensemble des élèves ont été à l’origine de la réalisation d’un concept cantonal à visée inclusive : le Concept 360°. Il s’inscrit dans l’esprit de la Déclaration de Salamanque (UNESCO 1994) qui affirme le droit à la scolarisation de tous les enfants quelles que soient leurs caractéristiques particulières. Fruit d’une collaboration interservices, ce concept a fait l’objet d’une large consultation, avant d’être diffusé en décembre 2019. 

L’égalité des chances

Ce concept cantonal promeut l’égalité des chances et l’équité pour l’ensemble des élèves. Il ambitionne de permettre à chacune et à chacun de développer tout son potentiel et, au besoin, de bénéficier de l’accompagnement nécessaire pour progresser dans ses apprentissages. L’élève est au centre de ce dispositif, qui prévoit également des mesures pour les professionnelles et les professionnels de l’enseignement, à travers des prestations indirectes et des collaborations renforcées.

Niveaux I–IV des interventions et différents domaines

Le Concept 360° est structuré en niveaux. Tout d’abord, le socle universel (niveau I) concerne l’ensemble des élèves. Il vise à rendre accessible les apprentissages en réduisant les obstacles a priori et en différenciant l’enseignement. Un climat scolaire et une gestion de classe permettant de bien-vivre ensemble sont préconisés. Ensuite, des actions ciblées (niveau II) sont possibles pour soutenir les élèves rencontrant des difficultés généralement non pérennes. Puis, des interventions spécifiques (niveau III) permettent de répondre à des difficultés durables entravant les élèves dans leurs apprentissages. Si nécessaire, les objectifs d’apprentissages peuvent être adaptés. Enfin, des interventions intensives (niveau IV)[1] sont envisageables pour répondre aux besoins d’élèves présentant un trouble invalidant ou une déficience ayant pour conséquence des limitations durables dans leur environnement au point de compromettre leur avenir scolaire ou professionnel.

Différents domaines structurent également ce concept : pédagogie régulière et spécialisée, socio-éducatif, allophonie-migration et santé. Une attention particulière est aussi consacrée aux transitions, afin de garantir que les changements de cycles ou d’établissement, par exemple, se déroulent dans des conditions optimales.

Concepts adaptés par école

Chaque établissement est appelé à élaborer son propre concept d’établissement 360°, d’ici à juillet 2023, en tenant compte de ses particularités locales, de manière participative. Ce processus est accompagné par différents services du DFJC, qu’il s’agisse de l’administration cantonale ou de la Haute école pédagogique (HEP Vaud).

Le concept cantonal et les concepts d’établissements 360° sont évolutifs, afin de répondre au mieux aux besoins des élèves. Toutes et tous les professionnels de l’école vaudoise s’engagent dans la direction d’une école à visée inclusive. Cette démarche est riche d’enseignements et de découvertes, et aussi de défis et de questionnements. La collaboration de l’ensemble des actrices et acteurs de l’école et des familles soutient également ce mouvement vers l’inclusion. Nous espérons ainsi que chaque élève trouve sa place au sein de l’école vaudoise, s’y sente bien et acquiert autonomie, connaissances, compétences et valeurs citoyennes, tout en déployant son potentiel et en ayant en main les outils nécessaires pour la suite de son parcours.

Sylvie Mouquin Stano

DFJC – Département de la formation, de la jeunesse et de la culture
DGEO – Direction générale de l'enseignement obligatoire et de la pédagogie spécialisée
DP – Direction pédagogique

Concept 360°

Affiche

www.vd.ch/360

 

[1] Dans une perspective de meilleure réponse possible aux besoins de l’enfant en situation de handicap, une prise en charge dans un établissement de pédagogie spécialisée reste possible.