home.jpg

Introduction au livre du Docteur Paul-Louis Ladame¹, relatif aux orphelinats de la Suisse et des principaux pays de l'Europe, écrit en 1879

Borel

Cet ouvrage est initialement un « rapport à l'intention de la Commission de surveillance de l'Institution Borel » réalisé lors d'un voyage du Docteur Ladame à travers l'Europe. Son but était de préciser les diverses approches éducatives connues à l'époque dans le cadre de la prise en charge des enfants orphelin.es, négligé.es ou abandonné.es, afin d'affiner le modèle qui sera développé à l'Orphelinat F.-L. Borel² à Dombresson (Neuchâtel, Suisse), à savoir celui dit « des familles ».

Ce livre se lit comme un roman, tant la façon d'écrire du Docteur Ladame se voulait à même de traduire non seulement des aspects concrets liés, par exemple, aux coûts de fonctionnement ou de construction de divers établissements d'éducation, mais aussi et peut-être surtout, à la philosophie et aux valeurs sous-jacentes aux moyens développés envers l'enfance en difficulté, en Europe et dans des pays d'outre-mer. L'étayage fourni par le Docteur Ladame relatif aux différentes institutions et aux différentes cultures est clair et précis. Il faut bien sûr placer son propos dans le contexte et le but de cet ouvrage, qui est d'étayer les modalités à prendre en considération à l'occasion de la création de la Fondation F.-L. Borel. Pour ce faire le Docteur Ladame aborde de manière concise mais souvent également approfondie, la place des enfants orphelin.es, négligé.es ou abandonné.es, à travers les siècles, déjà depuis l'Antiquité, où par exemple le thème des « enfants exposés » était déjà prégnant. Il aborde ensuite le moyen âge puis progressivement les orphelinats en France, Angleterre, Écosse, Irlande, Belgique, Hollande, Allemagne ainsi que dans d'autres régions ou pays dont bien évidemment la Suisse. Une focale est centrée entre autre sur le développement des orphelinats par le « système des familles », pressenti pour l'Orphelinat Borel à Dombresson. Les descriptions qu'il fait des lieux et des méthodes éducatives en vigueur dans ces établissements comme dans les "familles nourricières" sont riches et instructives, sans exclure un regard par moment critique.

Cet ouvrage est publié sous une forme numérisée incluant une recherche par « mots-clés ». Il compte 220 pages et plus de 30 gravures, plans et autres documents. Cette modalité de publication permet une lecture, intégrale ou ciblée si souhait, de la réalité de l'éducation dans les orphelinats de Suisse et de l'Europe au 19ème siècle. Il est l'œuvre d'une personnalité remarquable, humaniste et en avance sur son temps. J'en veux pour preuve deux pensées novatrices exprimées dans ce livre :

  • Le cri du cœur en 1879 du Docteur Ladame, relatif à l'importance de créer une « déclaration des droits de l'enfant » et non seulement une « déclaration des droits de l'homme »,
  • L’importance de la mixité dans les établissements d'éducation.

 

Les orphelinats (37MB)

 

En vous souhaitant une bonne lecture,

Jean-Marie Villat, Directeur de la Fondation F.-L. Borel

 

En téléchargeant cet ouvrage, vous êtes invité·e à verser à la Fondation F.-L. Borel la contribution symbolique demandée de Frs 10.- (ou € 10 également). Cette contribution sera intégralement utilisée dans le cadre des fonds propres de la Fondation F.-L. Borel, au bénéfice des enfants suivi.es par l'institution qu'a dirigé le Docteur P.-L. Ladame à sa création en 1880.

IBAN: CH10 0076 6000 Z004 4000 6
Fondation François-Louis Borel
Dir.Centre Ped. De Dombresson
2056 Dombresson
Compte : 20-136-4

 

¹ Le Docteur Paul-Louis Ladame est né en 1842 à Neuchâtel et est mort en 1919 à Genève. Après des études en Suisse et à Paris, il a obtenu son diplôme de médecine à Berne en 1865. Médecin-adjoint à l'hôpital Pourtalès à Neuchâtel, puis médecin-chirurgien au Locle, il est l'un des principaux acteurs de la création de l'orphelinat F.-L. Borel à Dombresson, orphelinat dont il assumera la direction de 1880 à 1883. Dès 1884 il enseignera la neurologie, la psychiatrie et l'anthropologie criminelle à l'université de Genève. Il publiera plusieurs ouvrages et sera reconnu par divers titres et distinctions, dont la présidence d'honneur de la société suisse de neurologie.

² François-Louis Borel, est le mécène qui, en léguant une partie de sa fortune au canton de Neuchâtel, a permis la création de l'établissement pour enfants et adolescents qui porte encore aujourd'hui son nom et est également nommé "Centre pédagogique et thérapeutique de Dombresson" (voir www.fondationborel.ch).