fremdplatzierung.jpg

 Sans filtre – Mon année Corona 2020

Schule Friedheim 1

Lorsque nous donnons la parole aux jeunes, nous apprenons non seulement quels sont leurs opinions, leurs souhaits et leurs points de vue, mais aussi dans quel monde ils/elles vivent. L'école Friedheim a pris cette revendication au sérieux et a demandé à une jeune personne de nous partager sa perspective sur son année Corona 2020. Sans filtre, A., 16. ans, nous fait part de ses réflexions sur l'humanité, sa gestion des coups durs et ses espaces d'équilibre.

Qu'est-ce qui m'a dérangé et qu'est-ce qui m'a manqué pendant cette année Corona 2020 ?

Ce qui m’a manqué et m’a dérangé le plus pendant ce temps de Corona, ce sont les contacts sociaux qui ont été fortement diminués et limités. La fermeture des associations et des clubs a été très difficile pour moi, car je n'avais plus du tout de moyens de contacts et d'exercice. Ces deux éléments me sont extrêmement précieux. Ne pas voir mes ami.es était vraiment la partie la plus difficile. Porter des masques, fermer tous les magasins était embêtant, mais pas aussi grave. Une personne a besoin de contacts, quoi qu'il arrive. Les interactions avec les autres sont nécessaires, car les humains sont des animaux de troupeau et enlever cela revient à m’enlever une partie de mon humanité. En outre, il n'était pas judicieux de fermer les écoles parce que je n'ai pas beaucoup appris pendant cette période et maintenant le manque à combler est encore plus grand qu'avant. Cependant, j'ai réussi à faire beaucoup de choses pendant le confinement, ce que j'ai toujours voulu faire. J'ai commencé à faire du sport pour moi. J'ai commencé à peindre des tableaux avec de la peinture acrylique et bien d'autres choses encore.

Schule Friedheim 2

Quel a été l'impact de l'année Corona 2020 sur ma scolarité ?

L'année 2020 a eu un grand impact sur ma vie scolaire. J'ai appris à faire les choses par moi-même et à puiser de la motivation en moi-même. Je n'en ai pas tiré grand-chose sur le plan académique, mais j'ai quand même accompli des choses importantes pour moi. J'ai appris que tout ce que je fais, je le fais pour moi et pour personne d'autre. C'est pourquoi j'ai également accepté le fait que je devais redoubler ma deuxième année de gymnase à cause du Corona, entre autres choses.

Qu'est-ce qui m'a rendu plus forte pendant cette période ?

Il est difficile de dire ce qui m’a plu dans ce temps particulier. Au fond, ce n'était pas une grande année. Mais j'ai quand même vécu beaucoup de beaux moments. Comme je l'ai déjà dit, j'ai pu réaliser de nombreuses choses pour moi-même grâce à cette situation particulière, malgré le fait d’avoir été limitée. Je pense que je suis devenue plus disciplinée, un peu plus organisée et que je peux mieux respecter les structures et les règles qu'auparavant. Quand je n'ai pas de structures, je commence à "m’éparpiller". En cette année particulière, j'ai fait un grand effort pour apporter une certaine structure à ma vie.

A., écolière, 16 ans