kinderrechte.jpg

EQUALS Enquête en ligne

La crise du Corona du point de vue des jeunes dans les institutions de services de protection de l’enfance et de la jeunesse (CorSJH)

Enquête en ligne 

se poursuit jusqu'au 08.06.2020 !
 

online umfrage coronakrise DE

 

Avec l'équipe d’EQUALS, nous avons jusqu'à présent contacté plus de 200 jeunes issu·e·s de nombreuses institutions en Suisse, en Allemagne et au Luxembourg. L'enquête donne des résultats passionnants. Nous remercions toutes celles et ceux qui y ont contribué et nous vous serions très reconnaissants de continuer à motiver vos jeunes à participer.

Un premier aperçu des données récoltées :

  1. De manière générale, les jeunes ont tendance à donner de bonnes notes aux institutions. Plus d'une personne sur deux constate qu'elle a accompli plus de choses pendant la crise qu'auparavant, et presque toutes pensent en avoir fait au moins autant qu'avant. C'est remarquable, étant donné que les employé·e·s peuvent aussi avoir été extraordinairement impliqué·e·s dans leur vie privée. Merci beaucoup pour votre engagement ! 
  2. La crise est un catalyseur : le risque augmente qu'une personne qui était déjà en mauvaise posture avant la crise soit encore plus mal lotie à cause de la situation. À l'inverse, les chances que la crise ait des effets positifs sont plus grandes pour les personnes se trouvant dans des situations plus avantageuses. Cela est visible dans les données de nombreuses façons. Par exemple, les relations établies avec les éducateurs et éducatrices ont été ressenties comme plutôt renforcées au cours de la crise, les relations difficiles ont malheureusement eu tendance à empirer.
  3. Si les jeunes étaient toutes et tous dans une situation déjà relativement extraordinaire lorsque la crise de Corona nous a frappé·e·s, la gamme de leurs expériences est large. Nous recevons des déclarations variées telles que : « Le virus corona est une sacrée merde. J'espère que cette connerie sera terminée le plus vite possible. » [m, 16 ans, CH-Argovie] jusqu'à « Le coronavirus est en fait assez bon parce que je me sens plus libre sans l'école et autres idioties » [m, 16, DE-Basse-Saxe]. La situation a donc des côtés positifs et négatifs.

Nous vous serions très reconnaissants pour votre soutien continu à l'enquête. Le questionnaire reste en ligne jusqu'au 8 juin. Enquête en ligne

Nous prévoyons ensuite de publier les résultats de l'ensemble de l'étude et de vous informer sur la suite de la procédure.

Merci beaucoup d'être là pour les enfants et les jeunes.