kinderrechte.jpg

 

Un point d'accueil consacré aux droits de l'enfant

Fin juin 2017, le Conseil fédéral a mis en consultation la loi fédérale sur le soutien à l'Institution nationale des droits de l'homme (LIDH). Integras salue la décision de créer une institution nationale des droits de l'homme et demande, de concert avec une large alliance d'organisations actives dans le domaine des droits de l'enfant, qu'une instance de médiation droits de l'enfant soit intégrée à l'Institution des droits de l'homme.

Il est fréquent que les enfants ne soient pas en mesure de faire valoir leurs droits de codécision sans l'aide de tiers. Une instance de médiation droits de l'enfant confère ou facilite aux enfants - un groupe de personnes particulièrement vulnérables - l'accès à des informations, des conseils et des moyens de recours. En favorisant l'adéquation du système judiciaire aux besoins des enfants, l'instance de médiation consolide les droits de l'enfant dans leur ensemble. La coopération avec une instance de médiation droits de l'enfant permet de renforcer les liens avec le terrain, de développer des synergies et d'obtenir un bénéfice direct pour la société.

Integras rédigera une prise de position qui inclut cette demande. En ce qui concerne la forme que prendra la LIDH, Integras suivra la prise de position de la Plateforme droits humains des ONG.

» Alliance en faveur d'une instance de médiation pour enfants (n'existe actuellement qu'en allemand)

» Vers une surveillance indépendante des droits de l’enfant en Suisse, pistes de reflexion du Centre Suisse de compétence pour les droits humains

»La date limite de la consultation relative à la loi fédérale sur le soutien à l'institution nationale des droits de l'homme est fixée au 31 octobre. Les milieux intéressés peuvent prendre position à ce sujet.